Les histoires de ceux qui ont fait l'Histoire 


HISTOIRES ....

LE MOLARD
PAR MME. JANINE PAYOT


C'était en 1950 et c'était notre premier rendez-vous. Nous avions vingt ans, nous nous connaissions depuis une semaine. Je venais d'entrer dans la banque, et Jean y terminait son apprentissage. Nous étions dans le même bureau, dirigé par son oncle.

Donc, toute tremblante d'émotion - j'avais eu un véritable coup de foudre en le voyant ! - je me rends à 20h comme convenu, à la place du Molard.

Il y avait là un kiosque qui devait dater du début du 20 s., avec des décorations de fer forgé en volutes et une grande marquise incurvée sous laquelle on pouvait s'abriter de la pluie ou du soleil. On y vendait des journaux, des fruits, des bonbons. Il y avait une petite salle d'attente à l'intérieur, les trams se garaient sur la place le soir. C'était le lieu de rendez-vous par excellence, au coeur de la cité, sans doute le lieu le plus animé de Genève. J'ai toujours regretté que cet édifice ait disparu, il avait un charme désuet, un petit air parisien.

J'attendais avec impatience. Je me disais, «je n'aurais pas dû arriver la première » mais l'heure était déjà dépassée. Visiblement, il était en retard et cela me décevait. Mais je ne pouvais qu'attendre, en observant les passants, en regardant les trams verts et jaunes arriver et repartir, des passagers debout sur les plates-formes ouvertes. A force de rester là, à faire les cent pas, il me semblait que tout le monde me regardait bizarrement.

N'oubliez pas qu'à cette époque, les jeunes filles se montraient très timides ! Finalement, à 20h15, les larmes aux yeux, je me dis que le beau jeune homme m'a posé un lapin et je me décide à m'en aller. Je contourne le kiosque et que vois-je, à ma grande stupéfaction ? Jean faire les cent pas et regarder sa montre ! Il 'impatientait là derrière depuis une demi-heure! Si le Molard est un lieu chargé de mémoire historique, il est resté pour nous dans la mémoire de notre coeur.

Cette année nous fêterons nos 50 ans de mariage et croyez-moi, nos rendez-vous sont toujours aussi aléatoires.

Haut de la page Haut